PIRATERIE, LE TRIO DE TÊTE


LE GOLFE DE GUINÉE DÉPASSE

LA SOMALIE

ET L'INDONÉSIE SUIT

Les chiffres relevés par le Bureau maritime international de la Chambre de commerce internationale attestent que les attaques de piraterie sont désormais plus nombreuses dans le Golfe de Guinée que dans le golfe d'Aden et au large de la Somalie. Avec 966 marins victimes d'attaques en mer, le golfe de Guinée a dépassé en 2012 les 861 marins ciblés par la piraterie au large de la Somalie.

[Are_PayPal_LoginPlease]

Dans le golfe de Guinée, les attaques visent surtout à faire main basse sur les cargaisons d'hydrocarbures transportées. Lors des attaques, les deux tiers des navires sont à l'arrêt, au mouillage.


Le Nigeria est un des plus importants producteurs de pétrole d'Afrique. Moins d'un quart du pétrole extrait dans ses eaux territoriales est raffiné sur place. La corruption et, plus récemment, les rebellions armées dans les secteurs d'extraction pétrolière ont développé à un échelon industriel de véritables filières de vol d'hydrocarbures, activité que les Nigerians appellent « bunkering ».

Hormis les côtes africaines, l'Indonésie arrive au troisième rang des avec 25 incidents pour le premier trimestre 2013. Attaqués pour des vols de moindre importance qu'au large de la Somalie et du Nigeria, les navires était le plus souvent au mouillage à Dumai, Balikpapan et Belawan.

 

Sources : Mer et marine ; BBC ; BMI

[/Are_PayPal_LoginPlease]

 

Lire toutes les dépêches

 

 

Posted in Criminalités n°8 - juin, juillet, août 2013, Dépêches / n°8, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , , , , , .

Laisser un commentaire