Arcadi Gaydamak arrêté en Suisse

Détenu à Genève, l'homme d'affaire intéresse la justice suisse et luxembourgeoise pour d'autres affaires liées à l'Angola, et à un fonds d'investissements.

Il a été arrêté le 19 novembre à Zurich dans un cabinet d'avocats, dans le cadre d'une instruction pénale pour abus de confiance menée par le procureur genevois Dario Zani. Le litige se concentre sur une somme de 400 000 euros. La procédure a été intentée en 2010 par l'ex-joueur de foot français Luis Fernandez, qui avait entraîné en 2005 le Betar Jerusalem, club israélien qui appartenait alors à Arcadi Gaydamak. L'arrestation n'est donc pas liée à l'Angolagate, le fait d'armes principal de la carrière sulfureuse d'Arcadi Gaydamak.

Un CV fourni

Officiellement, il se dit « diplomate angolais » tout en étant titulaire d'un passeport français et d'un passeport israélien. Né à Moscou en 1952, immigré en Israël en 1972, il fréquente les services secrets français, russes et israéliens, créé des société basées dans le paradis fiscal de la City de Londres. L'essentiel de sa fortune serait lié au trafic d'armes avec l'Angola. Mais il a aussi réalisé de bons « coups » financiers en commercialisant du cognac frelaté en Russie, en vendant des armes bien sûr, il fait aussi commerce de charbon de pétrole kazakh, dans l'agro-alimentaire, réalise de fructueuses spéculations financières via une banque qu'il crée, achète des médias … A partir de 1990 il est installé à Paris. Des sommes de provenance opaque lui valent des démêlés avec le fisc.

Angolagate

L'affaire de l' « Angolagate » dévoile des rétro-commissions autour de la négociation du rachat de la dette de l’Angola par la Russie. Gaydamak est l’un des principaux intermédiaires de cette affaire qui révèle ses proximité avec Pierre Falcone et Charles Pasqua. En 1993, alors que l’Angola traverse une terrible guerre civile, la France a refusé de vendre des armes au Président José Eduardo Dos Santos. Selon la justice, Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak ont alors procuré discrètement à l’Angola pour 760 millions d’euros d’armements : chars, hélicoptères, bateaux, le tout s’accompagnant de pots-de-vin.

Champion du redressement

En 2000, il décroche le record du plus gros redressement fiscal jamais exigé en France (près de 500 millions de francs, soit 94 millions d'euros), Visé par un mandat d'arrêt international depuis le 6 décembre 2000, il fuit à Londres puis en Israël et en Russie. En octobre 2009, Arcadi Gaydamak a été condamné à six ans de prison pour sa participation dans l'Angolagate. En avril 2011 la cour d'appel a infirmé le jugement, écartant les accusation de trafic d'armes, et de trafic d'influence, se centrant essentiellement sur des infractions d'abus de biens sociaux, fraude fiscale et blanchiment à l'encontre de la plupart des 18 prévenus. Condamné pour fraude fiscale et blanchiment, Arcadi Gaydamak s'était pourvu en cassation. Ce pourvoi a été rejeté en début d'année 2013. Le mandat d’arrêt international ayant été levé, Arcadi Gaydamak a pu voyager sans encombre jusqu'ici en Europe.

Demande française d'extradition

Après avoir eu connaissance de son arrestation en Suisse, la France a demandé son extradition. Arcadi Gaydamak a déjà été poursuivi en Suisse au début des années 2000 pour avoir encaissé plus de 60 millions de dollars lors du règlement de la dette entre l’Angola et la Russie. Procédure classée en 2004. Mais le dossier a été relancé cette année par une dénonciation pénale de quatre citoyens angolais. Une enquête a été confiée à deux procureurs fédéraux. Au Luxembourg, la justice s'intéresse aussi à Gaydamak. Un nouveau juge d’instruction luxembourgeois doit bientôt être nommé pour rouvrir le dossier pénal concernant le fonds d’investissement Doxa Fund, lié à la négociation dans les années 2000 de la dette angolaise.

Sources : Le Monde (Paris) ; Le Temps (Genève, Suisse), Agence France Presse.


Posted in Criminalités n°9 - septembre 2013, Dépêches / n°9, La chronique - dépêches et débats, La Gazette (intégrale), Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , , , , .

Laisser un commentaire