Australie, les motards trafiquent les stéroïdes

LA COMPETITION

C'EST L'ORDRE ET LA SANTE

Selon les Douanes australiennes et les services de sécurité aux frontières, la détection de produits dopants a grimpé en flèche de 56% l'an dernier, alors que les saisies d'hormones ont doublé.

Selon la commission criminelle australienne (Australian Crime Commission) qui dépend du ministère de la justice, les gangs de motards Outlaws sont impliqués dans le marché parallèle des stéroïdes, des peptides et des hormones, sans pour autant délaisser les marchés des drogues, methylamphétamines, ecstasy et cocaïne.

Les hormones et stéroïdes transitent par courrier venant essentiellement des Etats-Unis, du Royaume Uni et d'Europe de l'Est, alors que des voyageurs revenant de Thaïlande, Chine et Hong Kong passent aussi ces produits illégalement aux frontières.

La possession, l'usage et la fourniture de stéroïdes, est illégal en Australie, sauf sur prescription d'un médecin, d'un dentiste ou d'un vétérinaire. Ils peuvent pourtant être utiles pour cultiver des amitiés utiles.

Sources : The Telegraph (Sydney, Australie), Australian Institute of Criminology.

 

 Lire toutes les dépêches

 

Posted in Criminalités n°7 - mai 2013, Dépêches / n°7, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , .

Laisser un commentaire