CANADA : LA BRÈCHE DANS LA RÉFORME

DES ORGANISATIONS CRIMINELLES

DÉTOURNENT

DU CANNABIS THÉRAPEUTIQUE 

Selon la Gendarmerie royale du Canada, des réseaux criminels profitent du programme canadien de marijuana à usages médicaux pour produire la drogue et la revendre sur le marché noir. Ils se servent de proches dépourvu de casier judiciaire pour détourner ce programme canadien de marijuana médicale. Jusqu'ici, le contrôle des antécédents judiciaires des demandeurs s'est montré insuffisant pour empêcher ces dérives du programme. La presse ne fait pas état des volumes concernées par des détournements.

[Are_PayPal_LoginPlease]

Au Canada, la loi autorise les usagers de cannabis à faire pousser du chanvre chez eux pour des utilisation personnelle à des fins thérapeutiques. Ce programme d’accès à la marijuana médicale n'est en fait en vigueur que jusqu’au 1er avril 2014, où une nouvelle version sera mise sur place par l’organisme fédéral de la Santé qui veut justement éviter les détournements à des fins criminelles.

Seuls des producteurs autorisés pourront alors cultiver le cannabis et le distribuer ensuite aux personnes ayant reçu une prescription de leur médecin. La marijuana, une fois séchée, serait expédiée par le biais d'un service de courrier sécurisé et livrée directement à l'adresse fournie par les bénéficiaires du programme.

Au même moment, la presse canadienne révèle que si le ministère de la santé fédéral se fait fournir officiellement de la marijuana, l’État réalise une marge de 1500 %  à la revente aux bénéficiaires du programme thérapeutique. La marijuana est actuellement produite dans une ferme encadrée sous contrat depuis 2000, la société de droit privé Prairie plant systems, basée dans l'état du Saskatchewan. Le contrat porte sur 5,75 millions de dollars canadiens sur cinq ans.

Et si les les autorisations d'autoproduction sont retirées, la société Prairie plant systems envisage de fournir différentes variétés de marijuana adaptées aux enjeux thérapeutiques.

La feuille séchée est le premier stade de transformation. Certains opérateurs privés envisagent déjà une production de type industriel, fournissant des cachets aux dosages mieux mesurés.

Sources : Radio Canada international (Montréal) ; Rue89 ; Globe and Mail (Toronto)

 

[/Are_PayPal_LoginPlease]

 

Lire toutes les dépêches

 

 

Posted in Criminalités n°8 - juin, juillet, août 2013, Dépêches / n°8, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , .

Laisser un commentaire