De la géopolitique au journalisme d'investigation

C'est le premier centre de journalisme d'investigation en Italie : l'IRPI, Investigative Reporting Project Italy vient de naître.

Ses membres fondateurs se sont rencontrés au sein de la septième Global Investigative Journalism Conference (GIJC), à Kiev, en Ukraine en octobre 2011. Huit journalistes italiens ont alors  créé un réseau et une organisation dédiée à l'investigation, ce qui en Italie, recoupe forcément les activités des mafias et des pouvoirs.

Les fondateurs sont donc Guia Baggi, qui a été à l'initiative de ce regroupement après les travaux de sa thèse sur les organisations d'investigation journalistique sans buts lucratifs dans le monde entier.

Leo Sisti, ancien reporter d'investigation à l'hebdomadaire L’Espresso et membre de l'ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists, dont le siège est à Washington);

Cecilia Anesi and Giulio Rubino,journalistes et auteures de  documentaires notamment " Toxic Europe " traitant des mainmises mafieuses sur les marchés de l'environnement ;

Lorenzo Bodrero, spécialiste en criminalités organisées ;

Cecilia Ferrara, spécialiste sur les Balkans et en criminalités organisées ;

Guido Romeo, rédacteur en chef de la section science de l'édition italienne de Wired et expert en datajournalisme ;

Alessia Cerantola, spécialiste de l'extrême Orient ;

Mara Monti, journaliste financier au quotidien économique Il Sole 24 Ore.

Le noyau fondateur de l'IRPI croit aux vertus d'enquêtes sans frontières et espère assurer des enquêtes transnationales, tant à travers le choix de sujets que via la construction d'un large réseau de contacts internationaux.

IRPI annonce assumer un " esprit italien ", mais va plus loin que la sollicitation d'enquêtes étrangères, considérant que ces collaborations sont cruciales pour la compréhension de phénomènes par essence ancré et utilisant plusieurs terriroires nationaux. L'IRPI propose même un service de " fixers " pour servir de poissons pilotes aux journalistes étrangers voulant mener enquete sur le sol italien.

L'IRPI a reçu le soutien de journalistes d'investigation comme l'Américain Mark Lee Hunter, lauréat du concours de l'IRE (Investigative Reporters and Editors Inc) et professeur à l'Insead Business School; David Leigh, rédacteur en chef de la section investigation du Guardian à Londres; Charles Lewis, fondateur du Center for Public Integrity et de l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) à Washington, professeur à l'American University School of Communication, aussi basée à Washington; Serena Tinari, lauréate de plusieurs prix et reporter à RSI, la radio publique suisse en langue italienne ; Milena Gabanelli, rédacteure en chef de l'émission "Report " de la RAI , l'une des émissions d'investigation les plus reconnues de la télévision publique italienne.

Lire toutes les dépêches

 

 

Posted in Criminalités n°4 - février 2013, Dépêches / n°4, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , .

Laisser un commentaire