Désaccord franco-tchèque sur des confidences

STRATEGIES DE COMMUNICATION

SE COORDONNER JUSQU'AU BOUT ?

La coordination entre les polices butte parfois sur des accrocs de stratégie. L'unité tchèque de lutte contre les criminalités organisées (ÚOOZ, Organizovaný zločin Detektiv Kriminální policie) a commencé une enquête le 9 mars, en coopération avec leurs homologues italiens, français, suisses et autrichiens, sur l'enlèvement, la séquestration et le meurtre de Petr Vlach, 72 ans, un homme d'affaire tchèque arrivé à Nice le 6 mars dernier.

Petr Vlach avait été attiré en France par des Tchèques sous prétexte de pourparlers d'affaires visant l'achat de deux villas de luxe à Prague, puis accueilli à l'aéroport par ses ravisseurs avec qui il avait rendez-vous, pour être séquestré trois jours dans une villa sur les hauteurs de Villefranche-sur-Mer

La police judiciaire tchèque a assez peu apprécié que son homologue française livre des informations à la presse alors que l'enquête étant encore en cours en république tchèque.

Porte parole de la police tchèque Pavel Hantak, a fortement regretté ces confidences à Nice Matin fin mars, sans que ses services en aient été informés. Selon lui, ces articles prématurés ont contribué à destabiliser l'enquête, en renseignant les suspects, la presse tchèque ayant repris les informations françaises.

La coopération entre les polices de Prague et de Nice sur ce cas semble mal engagée.

Sources : The Prague post, Prague daily, Nice Matin, Var Matin, AFP.

 Lire toutes les dépêches

Posted in Criminalités n°7 - mai 2013, Dépêches / n°7, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , , .

Laisser un commentaire