EC3 : l'anti centre du cybercrime

Veille, analyse des menaces,  help desk, recherche et developpement à l'échelon européen, Pour une coordination des polices et des systèmes judiciaires des 27 état membres

 EC3, European Cybercrime Centre, le centre européen de lutte contre les cybercriminalités, est ouvert depuis le 11 janvier 2013. Ce regroupement d'experts traitera des activités illicites en ligne menées par des organisations criminelles, des attaques contre les services de banque et d'activités financières en ligne, des vols de données personnelles et bancaires, des systèmes de fraude via Internet, la criminalité ciblant les infrastructures critiques et les systèmes d'information de l'UE, mais aussi  de et la maltraitance infantile  et de l'exploitation sexuelle en ligne des enfants incluant la pédopornographie en lien avec les organisations criminelles.

"L'approche de l'EC3 sera, avant tout, davantage tournée vers l'avenir et inclusive. Elle centralisera l'expertise et l'information, soutiendra les enquêtes criminelles et promouvra les solutions à l'échelle de l'UE",  a indiqué le communiqué divulgué lors de l'inauguration.

Ce nouveau centre européen anti-cybercriminalité est basé à La Haye, aux Pays-bas, dans les locaux d'Europol. Il doit employer une quarantaine de personnes d'ici la fin de l'année, et remplir une mission d’expertise et d’assistance opérationnelle aux 27 Etats membres, en impulsant une réelle collaboration avec les polices des états membres de l'Union européenne.  C'est là un des points clefs de son efficacité, et il y sera confronté comme toutes les instances européennes. La collaboration ne va pas de soir, et les cultures nationales, les habitudes des services concernés, ne s'accommodent pas de manière évidente avec le partage d'information et la coopération transfrontières.

 Des liens avec les services américains, Federal Bureau of Investigation, Services secrets services des douanes et de l'immigration sont aussi prévus. Des coopérations avec Singapour sont déjà mises en places, en pourparlers avec la Russie

Pour renforcer les capacités des services de police, des juges et des procureurs européens, l'EC3 élaborera des rapports d'évaluation des menaces, des analyses de tendances, des prévisions, et publiera des alertes précoces. L'EC3 développera un service d'assistance («help desk»), une veille sur les menaces en cours et un recueil de données au service des polices, de la justice et des services dédiés des Etats membres de l'UE. Le Centre facilitera également les travaux de recherche et de développement. l'EC3 va mener des collaborations avec des sociétés de droit privé pour créer des outils et des infrastructures nécessaire à l'identification des sources et aux parades pour combattre les cybercriminalités, tout en utilisant au mieux les recherches universitaires.

Lire toutes les dépêches

 

 

Posted in Criminalités n°4 - février 2013, Dépêches / n°4, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , .

Laisser un commentaire