LE PROCÈS DE L'ENNEMI N°1, UN INFORMATEUR PROTÉGÉ

LE PARRAIN JAMES BULGER DANS LE BOX

Ancien parrain de la mafia irlandaise sur la côté est des États-Unis, modèle du film Les Infiltrés de Martin Scorcese, James « Whitey » Bulger est jugé à Boston depuis mardi. Le procès pourrait durer jusqu'en septembre.

James Bulger, 83 ans, a été arrêté en juin 2011 après une cavale de 16 années. Il est accusé de 19 meurtres, mais aussi d'extorsion, de torture, de blanchiment d'argent et de trafic d'armes. Il a longtemps été un des ennemis publics numéro 1 sur la liste du FBI, juste derrière Oussama Ben Laden.

[Are_PayPal_LoginPlease]

Le premier jour de l'audience, le procureur a confirmé que Bulger était devenu informateur du FBI pour protéger ses affaires.

James «Whitey » Bulger admet qu'il a tiré du trafic de drogues des millions de dollars de profits et qu'il a régulièrement versé des pots de vins pour corrompre des agents de lutte contre la criminalité mais il affirme qu'il n'a pas été un informateur du FBI. Il nie aussi une partie des meurtres, ceux de deux jeunes femmes et de deux hommes d'affaires.

Les relations troubles entre le FBI et leur ennemi public numéro 1 aux États-Unis seront au centre de ce procès. La question plus largement soulevée est celle de la compatibilité entre la lutte contre le crime organisé et l'éventuelle mansuétude accordée à un des ses acteurs principaux, doté du statut d'informateur protégé.

Sources : ABC news ; AFP ; Daily mail.

Lire aussi notre article, après son arrestation 

[/Are_PayPal_LoginPlease]

Lire toutes les dépêches

 


Posted in Criminalités n°8 - juin, juillet, août 2013, Dépêches / n°8, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , .

Laisser un commentaire