Cybercriminalités : des stratégies sans frontière

 

Dans un livre intitulé "La cybercriminalité en mouvement", Éric Freyssinet, lieutenant-colonel chargé de la lutte contre la cybercriminalité au pôle judiciaire de la Gendarmerie Nationale décrit les phénomènes, les technologies et les pratiques de la cybercriminalité . Il dresse le profil des criminels, présente la législation et les modes de coopération et propose des pistes pour renforcer  la lutte contre elle.

[Are_PayPal_LoginPlease]

Quand on parle de criminalités opérant via internet et des attaques diverses, du vol de données informatiques à l'arnaque à  distance, les techniques utilisées par les groupes organisés évoluent très vite, comme les potentiels techniques,  souvent plus vite que les moyens de lutte officiels des états qui cherchent des parades.

D'abord parce que la notion d'espace national, géographique, est bien sûr beaucoup plus floue que pour les criminalités classiques qui ont une emprise matérielle, une logistique, des moyens d'appui et de protection, un départ et une arrivée physiquement identifiables.

Ensuite le volume des flux dans lesquels se noient les opérations malveillantes ou délinquantes rend la tache de repérage plus difficile que quand on cible des entrées de frontières ou des points de filtrage des arrivées par l'espace aérien. L'espace virtuel bouscule forcément l'appréhension des phénomènes qui peuvent paraître hors sol.

Selon le chef d'Interpol, Khoo Boon Hui, la cybercriminalité coûte plus cher que les trafics cumulés de cocaïne, héroïne et marijuana. "Les experts ont prévenu que le coût [financier pour la société] de la cybercriminalité était plus important que les coûts combinés des trafics de cocaïne, marijuana et héroïne. En Europe, le coût de la cybercriminalité a apparemment atteint 750 milliards d'euros par an", déclarait-il en mai 2012 lors de l'ouverture de la conférence régionale Interpol- Europe à Tel-Aviv.

Il rappelait que les banques américaines avaient perdu 900 millions de dollars (690 millions d'euros) en 2011, par le fait de voleurs traditionnels et 12 milliards de dollars (9,2 milliards d'euros) à cause des cybercriminels

 Certains observateurs ont reproché son prix public un peu en contradiction avec la nécessité de partage prônée par l'auteur. L'ouvrage reste précis sans assommer le lecteur de spécification techniques abscondes pour le citoyen néophyte aux manipulations informatiques. Les renvois aux rapports plus techniques permettent d'approfondir et de détailler en plongeant dans la littérature grise et les communications accessibles mais pas forcément bien identifiées pour le lecteur non averti.

Eclairage

Il y a des livres qui devraient être livrés avec une date de péremption. L'auteur de La cybercriminalité en mouvement est bien conscient du caractère vite frappé d'obsolescence des modes opératoires des criminalités informatiques et des parades à imaginer. Ses références remontent au plus à deux ans. Quand Éric Freyssinet lieutenant-colonel chargé de la lutte contre la cybercriminalité au pôle judiciaire de la Gendarmerie Nationale publie cet ouvrage, on voudrait imaginer une version actualisable en continu, avec des mises à jour régulières, un peu comme les logiciels libres sont développés de manière contributive par la communauté et progressent continuellement . D'autant que l'auteur prône le partage large des informations sensibles entre services de recherche et développement des opérateurs privés,  des universitaires et de la recherche académiques, et les  services officiels, d'enquête et de justice dédiés dans chaque pays. Il y voit une des clefs pour bâtir une lutte transnationale efficace face à une activité par essence transnationale.

Eric Freyssinet, "La cybercriminalité en mouvement",  préface de Jean-Pierre Dardayrol, 240 pages 59 € Editeur, Hermes Science Publications.

[/Are_PayPal_LoginPlease]

Posted in Criminalités n°4 - février 2013, Informations / n°4, Les informations - mensuelles -, Revue Criminalités and tagged , .

One Comment

  1. Pingback: La revue n°4 de l’OGC est sortie !

Laisser un commentaire