Mexique: police fédérale contre polices locales

Police contre police. Au Mexique, Fédérales vs policia local.

La police fédérale mexicaine  prend le contrôle de 13 villes liées aux cartels et désarme les effectifs des polices locales.

L'armée et la police fédérale mexicaine ont pris le contrôle de treize villes du centre et du sud du pays, où la police locale pourrait entretenir des liens avec le crime organisé et avoir trempé dans la disparition de 43 étudiants de l'école normale rurale d'Ayotzinapa.

Douze municipalités placées sous contrôle fédéral se trouvent dans l’État de Guerrero et l’autre dans celui de Mexico, toutes dans un rayon d’environ 200 kilomètres autour d’Iguala, où les étudiants ont disparu après une altercation avec la police locale le 26 septembre dernier.

Selon le procureur général de la République, Jesús Murillo Karam, l'attaque contre les étudiants visait à éviter qu'ils manifestent contre la présentation d'un rapport d'activités de l'épouse du maire, liée selon les autorités au cartel de narcotrafiquants des Beltrán Leyva.

La police fédérale a pris la responsabilité de la sécurité publique dans ces municipalités. Les chefs de police ont été envoyés vers un centre spécial à Tlaxcalan dans le sixième région militaire, et leurs armes seront examinées.

Les policiers fédéraux ont déjà désarmé les chefs de la police d’Iguala et de Cocula, en plus d’arrêter 36 policiers soupçonnés d'être impliqué dans la disparition des 43 étudiants. Le maire et le chef de la police d’Iguala sont en fuite et auraient entretenu des liens avec un cartel local, les Guerreros Unidos. Ce cartel aurait collaboré avec la police locale dans la disparition des étudiants.

Sources : Associated Press à Mexico; Reuters; La Voz de Houston.

Posted in Criminalités n°10 - octobre 2014, Dépêches / n°10, La Gazette (intégrale), Les dépêches - La chronique, Revue Criminalités and tagged , .

Laisser un commentaire