Les cartels mexicains en prise directe en Colombie

Selon le général Restrepo Londoño, directeur de la Direction antinarcotiques de la police nationale de Colombie, les cartels mexicains de la dogue ont une nouvelle stratégie : éliminer les intermédiaires et donc assumer une implantation directe en Colombie, à la source.
« Nous avons détecté qu'il y a des cartels mexicains qui sont réussi à négocier directement la drogue en Colombie et la négocier par leurs propres moyens, afin de générer des profits plus élevés » déclare-t-il lors d'une conférence de presse le 20 septembre 2014.

Deux jours plus tard, le ministre de la défense, Juan Carlos Pinzón, ajoute qu'une réunion entre les cartels mexicains et des bandes criminelles de Medellin aurait eu lieu récemment. L'ONG Corpades, Corporación para la Paz y el Desarrollo Social, soupçonne les cartels de Sinaloa et des Zetas venu négocier des appuis auprès de groupes criminels locaux.

La logistique et les profits des trafiquants colombiens sont donc court circuités.

Les cartels mexicains ont depuis longtemps des liens avec les producteurs de cocaïne. Les autorités colombiennes portent leur investigations dans le département de Nariño, où se cultive la majorité de la coca servant aux trafics.

Sources : Dialogo américas (site internet basé en Floride) ; AM (quotidien, Mexico).

Posted in Criminalités n°10 - octobre 2014, Dépêches / n°10, La Gazette (intégrale), Les dépêches - La chronique, Revue Criminalités and tagged , , , .

Laisser un commentaire