L'Europe démunie face aux mafias ?

Défaut de prise de conscience de la dimension internationale du crime organisé, législation « insuffisante », paradis fiscaux prospérant au sein de l'Union européenne, secret bancaire.

Réunis le 9 février 2011, lors d'un séminaire traitant de la lutte contre le crime organisé, trois procureurs, l'Italien Piero Grasso, l'Espagnol José Ramon Norena Salto et le Serbe Milijko Radislavjevic ont déploré l'impuissance de l'Union européenne. (Dépêche AFP 9 février 2011, reprise par la Tribune de Genève) « Au Luxembourg, le contrat avec le client prévoit qu'il soit averti s'il fait l'objet d'une enquête, ce qui lui permet de retirer ses fonds », souligne Piero Grasso dans une dépêche AFP.

Son homologue espagnol José Ramon Norena Salto estime que « l'Union européenne est à la traîne face à des criminels qui jouent avec la mondialisation et maîtrisent les nouvelles technologies. Les coopérations entre institutions sont trop lentes, trop lourdes, trop bureaucratiques ». Il ajoute que la lutte doit viser à « désarticuler les réseaux », « détruire leurs marchés », « saisir le maximum de leurs biens » et « rendre leurs placements impossibles ».

"Criminalités", la revue en ligne de l'OGC que vous lisez actuellement, ouvre le débat sur cette question, avec de nouvelles pièces dès le mois prochain. Le 21 janvier 2011, un colloque s'est tenu à Paris, organisée par l'Union Européenne et l'AMAE de Sciences-Po - Association du Master des Affaires étrangères -, au cours duquel sont notamment intervenus Fabrice Rizzoli, Mario Vaudano - tous deux membres de l'OGC- et Jacques Barrot, ancien vice-président de l'Union européenne et commissaire chargé de la justice, la liberté et la sécurité". Filmées, leurs trois interventions seront intégralement diffusées dans le numéro qui paraitra en mars 2011.

Lire toutes les dépêches

 

 

 

Posted in Criminalités n°1 - oct. 2010 / janv. 2011, Dépêches / n°1, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , .

Laisser un commentaire