Chronique : l'image trouble du pirate

« DE LA PIRATERIE AU PIRATAGE. LA FASCINATION DE LA TRANSGRESSION »

Un livre de Dominique Brun.

L'image du pirate propagée par le cinéma et la littérature aurait retardé la prise de conscience du problème de la piraterie en Somalie, et l'élaboration d'une « parade juridiquement encadrée »... C'est ce qu'avance l'auteur de ce livre, mais sans développer. C'est aussi ce que laisse entendre le sous titre de son ouvrage : «  La fascination de la transgression ».

Mais en quoi la figure romanesque du pirate aventurier aurait-elle influé sur la vision des armateurs, qui ne sont pas spécialement de doux rêveurs et dont le moindre aléa de navigation se compte en millions de dollars. Pour lever le conditionnel et étayer l'hypothèse, il aurait fallu argumenter ce point de vue, se demander pourquoi les bandits des mer pourraient fasciner aujourd'hui.

L'auteur tente bien d'expliquer que « notre connaissance de la piraterie relève du malentendu littéraire », et que « par sa cruauté et son courage, le pirate fascine : on en oublie les victimes », on en reste aux temps anciens. Pas grand chose à voir avec la kalachnikov de la couverture du livre et les problématiques de criminalités croisées, armes, drogues, blanchiment, relevant de réseaux larges, organisés, et pas seulement locaux.

Au moins, le problème posé par ce livre apparaît dès le titre. L'approche était audacieuse. Associer piraterie et piratage, de la Grèce antique à Hollywood, en passant par les questions de droits d'auteurs et la piraterie au large des côtes somaliennes, voilà qui a de quoi décourager les amateurs de cohérence.

Le lien pourrait apparaître avec le sous titre « la fascination de la transgression », qui amènerait un fil conducteur dans cet ensemble mêlant les mythes et les réalités, l'imagerie et les véritables impacts sociaux, géopolitiques et économiques actuels. Malheureusement, l'amalgame ne prend pas.

Non que l'auteur ne se soit pas documenté. Mais il juxtapose une partie sur la piraterie des temps du drapeau noir, les corsaires, la Prohibition américaine, internet et les hackers mais y mélange aussi le piratage domestique de films et de musique, en passant par le plan Vigipirate français, jusqu'aux eaux troubles des golfes d'Aden et de Guinée d'aujourd'hui. On a du mal à suivre son sillage.

Nicolas de La Casinière.

Dominique Le Brun, « De la piraterie au piratage. La fascination de la transgression » ; Ed Buchet Chastel. 285 pages, 19 euros

 

Lire toute la Gazette

 

 

Posted in La chronique - dépêches et débats, La Gazette (intégrale), Les dépêches - La chronique, Revue Criminalités, Tour d'horizon / n°8 - Pirateries and tagged , , .

Laisser un commentaire