VINCI COMME DANS UN BOIS

LA MULTINATIONALE FRANÇAISE

SUSPECTÉE DE CORRUPTION

ET

DE COMPLICITÉ DE VIOLENCES

DANS LA FORÊT DE MOSCOU

L'ONG Sherpa qui lutte contre la corruption porte plainte contre une filiale russe de Vinci, sur les conditions d'attribution d'un marché public visant à traverser la forêt de Khimki, dans la banlieue de Moscou pour relier Saint-Petersbourg par une autoroute confiée à la multinationale française Vinci.

[Are_PayPal_LoginPlease]

Cette plainte a été déposée le 24 juin au parquet de Nanterre, conjointement par Sherpa, Russie-Libertés, CEE Bankwatch Network et MOBO Princip ainsi que des membres de la société civile russe, dont Evgenia Tchirikova, militante écologiste russe.
En 2009, le marché public de construction de l’autoroute Moscou-Saint-Pétersbourg a été décroché par la société North west concession company (NWCC), détenue à 100% par la société française Vinci Concession Russie, associée à un réseau sophistiqué d’organisations offshores menant des îles Vierges britanniques à Chypre et détenue par l’oligarque russe Arkady Rotenberg, proche de Vladimir Poutine .

Pour l’ONG anticorruption Transparency international, le tracé à travers le parc naturel a été facilité par la corruption de bureaucrates de haut niveau du ministère russe des Transports, et du ministre Igor Levitine lui-même. « Vinci sert de paravent aux oligarques russes et à la dissimulation des impôts dans le premier partenariat public-privé russe routier », renchérit Bankwatch Network.

Rédacteur en chef de Khimkinskaya Pravda, journal local de cette banlieue de Moscou, le journaliste Mikhail Beketov a été le premier à dénoncer le projet et la corruption imprégnant l’opération. Il a subi menaces, un incendie volontaire de sa voiture, son chien a été tué. En novembre 2008, il a été violemment agressé à son domicile par deux hommes masqués armés de barres de fer.

À moitié paralysé, impotent, incapable de parler, amputé d’une jambe et de trois doigts, il est mort le 8 avril 2013, à 55 ans, des suites de cette sauvage agression. En cinq ans, ni les hommes de main ni leurs commanditaires n’ont jamais été identifiés et l’enquête a été suspendue pour manque de preuves.

Sources : Sherpa ; « Vinci - a cover for oligarchs and tax havens in Russia’s first road PPP », rapport Bankwatch, avril 2011.

[/Are_PayPal_LoginPlease]

Lire toutes les dépêches

 

Posted in Criminalités n°8 - juin, juillet, août 2013, Dépêches / n°8, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , , .

Laisser un commentaire