Public privé : on a marché sur le partenariat

0.80

Il paraît que ça s’appelle « essuyer les plâtres ». Pour l’hôpital sud Francilien de CorbeilEssonnes, cet essuyage contentieux aura coûté beaucoup d’énergie, d’argent et de temps. Mais ce pataquès crée un précédent. Depuis octobre 2015, le partenariat public privé entre le groupe de BTP Eiffage et l’hôpital est rompu, d’un commun accord, en fait un arrangement obtenu dans la douleur. Une première en Europe. La résiliation coûte néanmoins à l’hôpital quelque 344 millions (le coût de construction du bâtiment remboursé à Eiffage), à quoi s’ajoutent 80 millions de dédommagement versés à groupe de BTP qui a pourtant failli.

Livré en janvier 2011, le bâtiment n’avait pu être inauguré, plombé par des milliers de malfaçons et défauts techniques. Eiffage avait accepté d’effectuer les réparations contre une hausse des loyers à lui verser, passés de 30 à 42 millions par an, avec une progression prévue jusqu’à 50 millions de loyer annuel.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Public privé : on a marché sur le partenariat”