Roumanie : fausses cartes bancaires

Des spécialistes de la razzia sur les données bancaires ont été arrêtés en Roumanie. Des réseaux aux implications très internationales.

       Des opérations policières ont été menées contre des trafiquants de données de cartes bancaires en Roumanie, en Allemagne, en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en République dominicaine. C'était ce 28 mars 2013. La police Roumaine a arrêté plusieurs dizaines de personnes soupçonnées de fabriquer, de vendre et d'utiliser des skimmers, ces équipements plaqués sur des distributeurs bancaires de rue, permettant d'enregistrer les données d'accès aux comptes bancaires afin de pirater ces comptes. Quelque 47 perquisitions ont été opérées dans le pays. Une unité de fabrication de ces skimmers a été démantelée dans la région de Craiova alors que des perquisitions menées à Bucarest ont permis de constater que des appareillages électroniques ont aussi été assemblés dans la capitale roumaine. Une autre équipe de criminels spécialisée dans la duplication de cartes bancaires a été démantelée à Brasov.

       Grâce aux cartes bancaires contrefaites, des sommes ont été retirés en République dominicaine, aux États-Unis, au Japon, en Jordanie et au Népal, selon le parquet roumain spécialisé dans la lutte contre la criminalité organisée. Les victimes seraient essentiellement européennes et nord américaines.

        Parmi les suspects arrêtés, il y aurait le frère d'un magistrat et le fils d'un fonctionnaire du ministère de l'intérieur.

       Selon l'AFP, ce coup de filet est le fruit d'une coopération des instances roumaines avec l’Agence européenne de coopération judiciaire Eurojust, l’Office de police européenne Europol, le FBI et les autorités allemandes, espagnoles, britanniques, suisses et portugaises.

        Depuis 2010, les opérations menées en Roumanie par la direction de lutte contre le crime organisé et le terrorisme (DIICOT, Direcţia de Investigare a Infracţiunilor de Criminalitate Organizată şi Terorism) ont demantelé plusieurs groupes de hackers, et des réseaux de carders. Des investigation menées en collaboration avec le FBI, l'US Secret Service, Interpol et d'autres agences étrangères de lutte contre la fraude et le crime organisé.

Lire toutes les dépêches

Posted in Criminalités n°5 - mars 2013, Dépêches / n°5, Les dépêches - La chronique, Les dépêches hebdomadaires, Revue Criminalités and tagged , , , .

Laisser un commentaire