Taulard à vie, viré des Hell's Angels

Quelques doutes subsistent sur la nouvelles de l'exclusion des Hell's Angels d'une de ses figure Mom Boucher, incarcéré durable.

Figure du banditisme dans les milieux de motards au Québec, Maurice Boucher, 60 ans, dit "Mom" , aurait été exclu des Hell's Angels dont il a été membre pendant trente ans, au sein des Nomad's. Il avait rejoint officiellement le gang de motards en 1987 après avoir quitté le Club des SS, un autre groupe de motards, à l'idéologie raciste et suprématiste prônant donc la supériorité de la race blanche.

Reconnu coupable en 2002 en appel du meurtre de deux gardiens de prison et condamné à 25 ans ferme.  Il a aussi été à la tête du chapitre de Montréal des Hell's Angels lors de la guerre sanglante contre le gang rival The Rock Machine de 1994 à 2002. Un décompte des morts réalisé en 2005 retenait un bilan de 165 victimes, en plus de 181 tentatives de meurtre.

Mom Boucher aurait appris la nouvelle en prison fin mars, alors qu'il est détenu dans une aile hautement surveillée au pénitencier de Sainte-Anne -des-Plaines. Ses recours juridiques étant épuisés, il doit rester détenu et purger sa peine jusqu'à la fin de sa vie. Il ne serait plus utile au clan, analysent certains enquêteurs.

Ce genre de « cessation d'emploi », comme disent les Québécois pose bien des questions aux spécialistes des rituels de motards. On ne perd pas si facilement ses « couleurs » marquant son appartenance au clan.  Cette  exclusion ne serait alors que purement virtuelle.

Cette annonce pourrait être une manœuvre qui serve à Boucher échapper à l'unité de détention de haute sécurité et espérer être transféré dans une prison mois sécurisée. L'annonce pourrait aussi être utiliser pour tenter d'amadouer les libérations conditionnelles.

Sources : Le Journal de Montréal. TVA Nouvelles (Montréal).

Posted in Criminalités n°9 - septembre 2013, Dépêches / n°9, La Gazette (intégrale), Les dépêches - La chronique, Revue Criminalités and tagged , , , .

Laisser un commentaire