Tribune de C-H de Choiseul : la mémoire courte de Monsieur Guéant

AMNESIE JUSTICE ET POLITIQUE

 la mémoire de Monsieur Guéant

Le journal Sud-Ouest fait part de l'amnésie de Claude Guéant lorsqu'il est interrogé sur les souvenirs qu'il a gardés de la nuit du 30 0ctobre 1979 où il apprit la mort du ministre Robert Boulin, quand il était le permanencier du ministère de l'Intérieur.

Il affirme ne se souvenir de rien, ce qui étonne Fabienne Boulin Burgeat, sa fille qui décrit en détail, dans son livre Le Dormeur du Val, cette affaire qui  fait planer les pires doutes, si l'on peut encore parler de doutes, sur  la moralité de certains hommes politiques et le fonctionnement que peuvent avoir la police et de la justice françaises aux plus hauts niveaux.

La dimension politique de cette affaire ne fait que croître avec la question posée à Monsieur Guéant par le député socialiste Florent Boudié. La politique pourrait-elle venir stimuler la justice ? Oui, si les hommes politiques veulent partager les espoirs des citoyens en celle-ci.

Lire toute la Gazette

Posted in La chronique - dépêches et débats, La Gazette (intégrale), Les dépêches - La chronique, Revue Criminalités and tagged .

Laisser un commentaire