Une nouvelle maquette

CHCP-150x150Voici enfin, après une gestation quelque peu chaotique, le numéro 3 de la revue dans une nouvelle maquette que nous espérons agréable à lire et consulter.

Nous avons pour ambition, plus que jamais, de vous proposer une vision renouvelée des criminalités ayant une dimension internationale, c’est à dire à peu près toutes.

Nous l’appelons une approche géopolitique critique : la démarche est expliquée dans le texte portant ce titre dans la rubrique “Analyses”. Celui-ci ne constitue pas un manifeste synthétisant définitivement notre projet, et encore moins l’exposé d’une doctrine ou d’une ligne politique abouties auxquels il faudrait se rallier. Il ouvre au contraire un débat auquel tous les membres de l’OGC, au premier chef, mais aussi tous les correspondants et tous les lecteurs de la revue, sont invités à participer : vos contributions à toutes et à tous sont attendues avec plaisir et impatience.

La rubrique “Publier dans la revue” vous explique comment proposer un article et vous pouvez laisser un commentaire à la fin de chaque article.

Réactivité et réflexion

Pour concrétiser cette approche, nous nous fixons deux objectifs complémentaires, propres à tout le travail de l’OGC : développer la réactivité et la réflexion.
C’est un défi que de vouloir les combiner dans un même espace de travail, tant il est évident que les temps donnés aux auteurs pour atteindre ces deux buts sont différents, quasiment en contradiction l’un avec l’autre : le plus bref possible pour la réactivité , aussi long qu’il le faut pour la réflexion. Il faut néanmoins relever ce défi si l’on veut en connaître suffisamment sur ces criminalités pour les combattre à temps, ce qui ne nous paraît pas, d’une façon générale, être le cas aujourd’hui. Les institutions légales ne rêvent-elles pas aujourd’hui trop souvent, comme l’état-major français en 1939, de gagner la guerre précédente, et ceci d’autant plus que cette dernière, elles l’ont clairement perdue ?

La revue aura cinq rubriques, deux surtout pour la réactivité : Dépêches, et Informations, deux surtout pour la réflexion : Enquêtes et dossiers, Analyses, et une pour les deux si possible en même temps, les Interviews interactives.

Cinq formats

Les Dépêches seront hebdomadaires, ce qui ne laissera pas le temps de les traduire intégralement dans les autres langues que celle où elles auront été originellement rédigées. Elles seront constituées de petits faits, des informations déjà parues que nous aurons déjà sélectionnées ou qui seront entièrement originales, avec la volonté de repérer des faits en apparence mineurs mais que nous estimerons très significatifs. Leur accès sera ouvert à tous, sans frais.

Les autres rubriques seront mensuelles, comme les numéros de la revue.

Les Interviews interactives seront un des moyens privilégiés de notre réactivité vis-à-vis de vos besoins de comprendre ce qui se passe dans tel ou tel secteur criminel. Chaque mois, vous serez invités à poser, par courriels, vos questions à un spécialiste dans son domaine. Il vous répondra dans une vidéo dans le numéro, ou le mois suivant. Cependant cette interactivité prendra un peu de temps pour fonctionner, le temps que vous, lecteurs, vous vous en empariez et, en attendant, les interviews seront menées sur le mode habituel par la rédaction de de la revue. Cette rubrique sera gratuite elle aussi.

Les Informations feront chaque mois le récit original d’un ensemble de faits, à la fin duquel l’auteur pourra vous en proposer son analyse ou son interprétation. Elles seront réservées aux abonnés, mais vous pourrez aussi acheter ces articles à l’unité, comme les deux rubriques suivantes.

Les Enquêtes et dossiers seront de véritables petites monographies sur une situation peu connue, ou un ensemble de récits et de réflexions diverses sur une question d’importance. Leur contenu sera entièrement original, leur parution trimestrielle et leur accès sera payant, comme les Informations.

Les Analyses seront constituées d’études approfondies comme vous pouvez en trouver dans les revues de sciences sociales ou de réflexion générale. Elles seront donc soumises aux règles en vigueur dans les revues savantes agrées comme telles par les différentes instances scientifiques, universitaires ou autres. Comme elles pourront être rédigées avec un vocabulaire spécifique et contenir des raisonnements théoriques difficiles pour un non spécialiste, la revue pourra vous en proposer un résumé plus accessible, pour vous permettre d’en prendre plus aisément connaissance. Leur accès sera payant.

Chacun des articles ne traitera évidemment pas de toutes les criminalités sous tous leurs aspects, tant leur diversité semble aujourd’hui tendre vers l’infini, mais le plus souvent une criminalité particulière, vue sous l’angle d’une discipline donnée. Pour vous aider à vous retrouver dans cet univers vaste et opaque, nous avons prévu un classement sytématique des articles, visible dans le moteur de recherche toujours présent sur la droite de l’écran.

Enfin, pour vous permettre d’avoir une connaissance que nous espérons suffisante de notre travail pour décider d’un acte d’achat, les trois premiers numéros sont entièrement gratuits et les articles ne seront payants qu’à partir du numéro 4, en février 2013.

Bonne lecture, et n’oubliez pas de proposer des contributions : à vos plumes aussi.

Charles-Henri de Choiseul Praslin

Directeur de publication

Posted in Criminalités n°3 - juin / octobre 2012, Edito / n°3, Éditos, Revue Criminalités and tagged , .

Laisser un commentaire